LES CITÉS OUVRIÈRES DU SEL (clic)

La Vallée Saline de Cardona en Espagne

À une heure et demie de Barcelone et d'Andorre, la petite ville de Cardona située dans la vallée de la Catalogne centrale, sur les berges du fleuve Cardoner, est une pittoresque localité de 5170 habitants qui possède un château médiéval, ainsi qu’un phénomène géologique unique : la muntanya de sal (montagne de sel).


Sur une des collines qui entourent la montagne de sel, se dresse un magnifique château-fort, palais-monastère, de style roman catalan qui remonte au VIIIéme siècle appartenant au territoire de Cardona, une enclave de la région du Bages, communauté autonome de Catalogne avec pour capitale Barcelone.



Le château de Cardona est une monumentale forteresse bâtie sur une colline  qui domine la ville à 589 m .

Il appartient à la série des forteresses qui furent édifiées par les chrétiens, face à l'Islam, il abrita les Seigneurs du Sel , appelés rois sans couronne en raison de leur richesse.
Le château a été bâti en 886 par Wifredo le Velloso, il comprend la Salle Dorée et la Salle de l'Entresol, de cette époque subsiste la tour ronde de la Minyona, son joyau de 15 mètres de haut et plus de 10 mètres de diamètre partiellement démantelée en 1794 et son église romane Saint Vincent, de l’art Lombard Catalan du XIe siècle.
Au XVIIèmé siècle, l'ancien château fut restauré et entouré d'une puissante fortification dans le style des forteresses de Vauban.
Le château est aujourd’hui un hôtel de luxe de la chaîne des Paradores, une catégorie d'hôtellerie fondée par le roi Alphonse VIII pour promouvoir le tourisme en Espagne dès 1928.
Le centre de Cardona mérite une promenade vers la place du marché ainsi qu’une visite de l’église gothique de Saint Michel (XIIIe-XIVe siècles).
Le coeur historique de Cardona conserve la splendeur de son passé médiéval.
Les rues, dont certaines sont voûtées, abritent, entre leurs pierres millénaires, des commerces traditionnels qui sont la représentation des produits du terroir et de l’artisanat.
A voir aussi la foire médiévale et la fête du sel, le premier week-end de juin.



La crypte de l'église romane Saint Vincent bâtie entre 1029 et 1040.


Tout près, se dresse la Montagne de Sel de la vallée saline de Cardona, un énorme gisement de sel gemme exploité depuis l'Antiquité sur la surface rugueuse de la montage et à la fin du XVIIIème par galeries de mine, d'où la cité tirera sa richesse.
La visite du lieu est intéressante, elle commence par un parcours dans le domaine de la Mine Nieves, l’une des exploitations de sel et potasse les plus importantes d’Europe jusqu’en 1990.



La Muntanya de Sal est un curieux phénomène géologique de croissance verticale du sel appellé Diapir.


La Vallée Saline de Cardona est une dépression de terrain allongée de 2 km de longueur pour une superficie de 100 ha, avec des caractéristiques naturelles qui lui ont fait mériter son inscription dans le Plan d’Espaces d’Intérêt Naturel de Catalogne.
Les affleurements de sel se localisent dans cette dépression et grandissent au fur et à mesure qu’on l'extrait, c’est pour cela qu’elle fut connue autrefois comme le Salin, et actuellement comme Vallée Saline.



La vallée saline avec sa montagne en dôme salin.


Exploitée dès l'époque romaine à ciel ouvert, la montagne haute de 170 m, est un phénomène géologique unique, dans la mine les remontées de sel cristallisent dans les galeries en formant d'importantes stalactites et stalagmites transparentes créant une véritable féerie .
Jusqu'au XVIIIè siècle l'exploitation  fonctionne à ciel ouvert, à l'apparition de l'explosif ,  l’Ingénieur Emili Viader, qui cherchait à produire des sels potassiques comme celle des gisements allemands va foncer le Puits du Duc, la première mine souterraine de Cardona ouvrira en 1902.



Les dernières coupes d'exploitation saline à ciel ouvert en 1888.


La découverte de la potasse en 1912  se traduira par une deuxième industrialisation après celle du chlorure de sodium, ce qui va doubler la population et permettre d’importantes transformations dans le paysage urbain et social.
En septembre 1990 c'est l'arrêt de l’exploitation de potasse, de l’intérieur de la montagne un total de 37 millions tonnes de minerai de sel seront extraites à une profondeur de 1310 m faisant de la mine de Cardona la plus profonde d'Espagne.


Le Puits de la Mine Nièves en 1964.


En 1997, 7 ans après la fermeture des mines, le Parc culturel de la Muntanya de Sal est créé, ce parc offre une approche de l’histoire, de la géologie et de la botanique de la vallée saline.
La visite commence par une descente dans un véhicule tout-terrain jusqu’à la base de la montagne de sel, puis une visite à l’intérieur des galeries de la Mine Nieves fait découvrir les différents plissements et veines du gisement à 86 m sous terre ainsi que la diversité des couleurs et des formations gypses et calcaires .




Sur le diaporama, le puits de mine magnifiquement restauré avec son ancienne  machinerie  d'exploitation, un panorama des flans de la montagne salée et les magnifiques galeries de mine Nieves en font un lieu unique au monde.



Source : Web