Au fil du temps

Une facture salée pour un transport de sel.

Samedi 18 décembre 2010 , la  péniche « Anita » chargée de 850 tonnes de sel de déneigement a fait une erreur de navigation sur la Moselle et s’est retrouvée dans la partie non canalisée où elle a percuté le barrage fluvial de Pompey.




Elle aurait dû progresser vers l’écluse de Custines mais malgré la signalisation elle va s'engager sous le pont dans la partie non canalisée et va s'encastrer dans l'une des 2 deux vannes-cylindres du barrage de Pompey situées sous la passerelle à gauche sur la photo, la centrale électrique de l'autre côté.



Positionné en travers du cours d'eau , ce barrage à vannes-cylindres servant à réguler la hauteur d'eau , brisé en deux , provoque aussitôt une importante baisse de la partie canalisée , interrompant la navigation par manque de tirant d'eau entre les écluses de Pompey-Frouard et Custines .
Le niveau trop bas entraînera  aussi l’arrêt de l'usine hydro-électrique  Cedelec à proximité du barrage.

Les trois membres d'équipage roumain sont indemnes et la péniche n’a subi aucun dégât important , mais en raison de la baisse rapide du niveau d’eau , la péniche longue de 90 m , se retrouve posée sur le fond du bief et devra être déchargée sur place pour être remorquée. 


le barrage brisé en deux laisse l’eau se déverser à gros flots vers la partie non canalisée.

La vanne de barrage en acier est de forme cylindrique , d'une hauteur proche de l’ouvrage. Sa structure est suffisamment rigide pour qu’un treuil unique placé à l’une des extrémités, en permette la manœuvre.
Une chaine reliée au treuil déplace la vanne sur un plan incliné équipé de crémaillères.
Le barrage à deux passes est équipé de  deux vannes-cylindres d'une longueur de 32 m chacune.


Chaque vanne est un cylindre d'acier roulant sur un plan incliné muni de rails à crémaillères.


La péniche Anita venait de charger sa cargaison de sel de déneigement au Port de Frouard et se rendait à Apach à la frontière luxembourgeoise pour la livraison.


La grue hydraulique du Port de Frouard , mise en service en 2008 est capable de charger les bateaux de commerce à raison de 400 tonnes/heure.




Immobilisée par manque de tirant d'eau , le déchargement du bateau est prévu depuis l'autre berge par une grue nécessitant une grande flèche . Aprés cette opération un remorqueur hollandais libérera  «Anita» de sa fâcheuse position.

Dimanche 19 en fin d'après-midi, une grue de 700 t appartenant à la société AltéAd-Lorlev en provenance d’Illange en Moselle , était en cours de montage sur la berge , avec sa flèche téléscopique de 60 m , elle peut atteindre 145 m avec une rallonge de flèche de 80 m à haubans. 

Une opération menée à l’aide d’une seconde grue (100 t), utilisée pour poser les contre-poids répartiteurs de charge et les supports de stabilisateurs .



Pour un poids de 108 t c'est une des plus puissante grue mobile de France

Une fois en action, la grue permettra le transfert du sel dans une quarantaine de camions grâce à un petit chargeur embarqué sur la péniche qui remplira une benne maintenue au bout des 100 m de la flèche.  
A raison de 4 manoeuvres par heure , le déchargement des 850 t de sel devrait être terminé dans la semaine 51.



  
Le cylindre du barrage ayant subi de gros dégats sera ensuite retiré pour être réparé .
Des réparations provisoires devraient néanmoins autoriser la réouverture au plus vite de ce carrefour fluvial stratégique, entre la Moselle et le canal de la Marne au Rhin, car les conséquences économiques de l’accident sont importantes.




Sources : V N F Nord-Est - Est Républicain.