Au fil du temps

Construction de la Maison du Sel du GRAND COURONNÉ

La Communauté de Communes du Grand Couronné ( CCGC ) située en 2ème couronne au Nord-Est de Nancy est composée de 19 villages pour une population de 9418 habitants ( 2006 ).

La Maison du Sel est l'équipement phare du projet "Patrimoine Salin", retenu en 2006 par la CCGC, elle est destinée à mettre en valeur et faire découvrir l'histoire moderne de l'exploitation industrielle du sel en Lorraine.

En effet une grande partie sud de ce territoire sous statut minier permit l'obtention du label " pôle d'excellence rural " pour la valorisation de ce patrimoine.

L'implantation du bâtiment a été décidée au coeur du gisement salifère dans le village d' Haraucourt limite séparative  de deux modes d'exploitation du chlorure de sodium .

Suivant une ligne  Lenoncourt <-----------------------> Haraucourt.

 Au nord  : le sel ignigène par sondages et dissolution , jusqu'à Champenoux.
Au sud :  le sel gemme par extraction minière à Varangéville, jusqu'à Rosières-aux-salines dans le territoire voisin du Sel et Vermois.


Son but : devenir un carrefour des sciences entre l'industrie géologique et chimique du gisement lorrain et d'autres territoires partageant la même culture.

La construction d'une valeur de 730 000 Euros HT , soutenue par l'Union Européenne , l'Etat , le Conseil Régional de Lorraine , le Conseil Général de Meurthe et Moselle , la Communauté de Communes du Grand Couronné a été lançée avec l'aide du CAUE 54  (Conseil d'Architecture, d'Urbanisme et d'Environnement de Meurthe et Moselle )




Conception : Guillaume ECKLY, Architecte -- Vincent PIERRÉ , Thermicien -- Mathilde TERRIER DE LA CHAISE, Scénographe.


Le bâtiment remarquable de forme rectangulaire avec une ossature bois, ainsi qu’un bardage en mélèze brut ajouré , s'ouvrira vers l'extérieur par une façade en verre permettant  aussi une transparence vers l’intérieur , il mettra en harmonie industrie, sel et paysage ; associé à une isolation performante en fibres végétales et une toiture-terrasse  végétalisée facilitant les économies d’énergie .


 Les poutres apparentes pour mettre en valeur la logique de construction du bâtiment.



La mise en place des châssis vitrés qui offriront des reflets changeants aux passants.



Le bâtiment répondra au critère "haute qualité environnementale" exigée par la CCGC.


Le terrain de 1000 m2  l'entourant , sera aménagé en jardin public avec un bassin décoratif rappelant les bassins de décantation et , l’impact industriel du sel sur les paysages.
La fin des travaux est prévue en décembre 2010.

L'idée de rapprocher la Maison du Sel, du site des cratères d'effondrements d'Haraucourt  fera l'objet d'un itinéraire de découverte vers un observatoire ornithologique ou de nombreux oiseaux sont habitués à vivre en ces lieux .
Il sera situé sur la route reliant Haraucourt à Buissoncourt derrière la Tour Romane de Domèvre.


Des chemins de randonnée feront découvrir ces paysages façonnés par cette industrie salifère jusqu'aux chevalements du vallon de Roanne. 



L'exploitation totale du gisement salifère par dissolution ,
entraîne des effondrements contrôlés appelés  " Cratères ".
Une vue aérienne de ces cavités et du futur observatoire.


Source db : C A U E.