Au fil du temps

La Saline Royale d'ARC-et-SENANS


 Le 29 avril 1773 , Louis XV Roi de France autorise la construction de la saline d'Arc-et-Senans située à proximité de la forêt de Chaux pour remplacer les salines vieillissantes de Salins-les-Bains.
Il n'y a pas de sel dans le sous-sol d'Arc-et-Senans , c'est l'immense ressource en bois de chauffage de la forêt de Chaux qui détermine l'emplacement de la saline.

 En effet , pour extraire le sel des eaux salées par évaporation , il faut beaucoup de combustibles et le transport du bois de chauffage est plus onéreux que l'écoulement des saumures .


Celles-ci proviendront par une double canalisation de bois en pente  longue de 21 km des salines de Salins-les-Bains.


Saumoduc en bois.

C'est l'Architecte Urbaniste du Roi , Claude Nicolas LEDOUX (nommé Commissaire aux Salines de Lorraine et de Franche-Comté) qui va être chargé de ce projet de Saline Royale.
Elle aura  la forme d’un demi-cercle de 370 mètres de diamètre dont le centre est occupé par la maison à colonnes doriques du Directeur .







Les travaux débutent en mai 1774 à la mort de Louis XV.
En 1779 et durant les premières années , la production de sel fonctionne de façon satisfaisante , 40 000 quintaux seront produits annuellement et vendus au Duché de Bourgogne et à la Suisse .
Emprisonné à la Révolution en tant que royaliste , C-N Ledoux s'invente une cité idéale dont le centre serait la Saline . 
Avec dans un premier cercle les logements des Saulniers et dans une deuxième couronne les bâtiments publics , culturels , sociaux , d'éducations , de cultes , de soins , etc...

L'architecte trés visionnaire ne verra jamais l'achèvement de sa cité jugée trop extravagante, il terminera sa vie en 1806 complétement ignoré.





Depuis 1880 la saline connait de plus en plus de difficultés les saumoducs se détériorent , le rendement baisse et l'objectif  de 60 000 quintaux/an à produire ne sera jamais atteint , c'est le déclin jusqu'en 1920 ou l'activité est totalement arrêtée.

Le domaine royal d'Arc-et-Senans aurait été voué à l'oubli si l'Association pour la Renaissance et la Gestion de ces anciennes salines ainsi que l'Association des Amis d'Arc-et-Senans ne s'étaient donné pour tâche de remettre en état cet admirable ensemble et de lui conférer une vocation culturelle.

Il est restauré depuis 60 ans, par son propriétaire, le Département du Doubs.

L'Institut Claude-Nicolas Ledoux en assure la gestion depuis 1972 , c'est à cette époque que le domaine devient un Centre international de réflexions sur le futur et accueille des groupes de travail sur la planification , l'innovation , l'avenir , l'environnement ou l'aménagement du territoire.

On retrouve un peu partout , comme une sorte de leitmotiv ,
la fontaine de sel qui symbolise l'ancienne activité du site.

Visite de la Saline Royale



 


 Inscrite en 1982 au patrimoine mondial de l’UNESCO, la Saline Royale d’Arc-et-Senans est un chef-d’œuvre de l’architecture industrielle .

Collection "Le Salinier"