LES CITÉS OUVRIÈRES DU SEL (clic)

ASSOCIATION MÉMOIRE VARANGÉVILLE

Passionnée d’histoire locale, l'Association « Mémoire de Varangéville » créée en 1996 se veut être un trait d'union pour valoriser et sauvegarder le patrimoine de la cité du sel, entre le passé et le futur de toutes les générations de Varangévillois.
Ces amoureux d'histoire se sont donnés pour objectif de rassembler, documents, photos, cartes postales et témoignages qui ont marqué la vie de la cité, pour les relater et les diffuser.


clic
Avec une grande régularité, les membres sont également présents à l’occasion des journées du patrimoine pour faire découvrir les vestiges de l’ancien Prieuré et l’église Saint-Gorgon mise en valeur par les travaux de restauration des façades depuis 2012. Ils organisent également des visites guidées, de musées, de monuments, de chantiers en Lorraine, et des ballades pédestres sur le ban de la commune et celles avoisinantes.
A la demande de Varangévillois désirant marquer le territoire communal par des faits ou personnages qui ont reflété l'histoire de la ville, "Mémoire" a contribué en 2014 à l'appellation de la place des fêtes "Abbé Pierre" en rappel des difficultés de vie rencontrées par les familles d'immigrés au siècle dernier ainsi que celle du square "Panama" faisant référence aux larges chapeaux que portaient les conducteurs de chevaux préposés au halage sur le canal de la Marne au Rhin.
Ecrire l'histoire de la cité est également le but de l'association Présidée par Etienne REMY qui a déjà édité 6 ouvrages.
          * 1997 : Le canal de la Marne-au-Rhin,
 retraçant la vie des bateliers et l'importance du canal au siècle dernier
    * 1999 : La soudière « la Meurthe »
 nommée aussi St Gobain de 1891 à 1949
* 2002 : De la plume à la souris,
 100 ans d'école à Varangéville 
           * 2008 : De la Meurthe au Rambetant
la ville par ses noms de rues
                              * 2012 :  Varangéville son histoire et ses histoires ;
 et sa nouvelle publication 
  * 2014 : Témoins du Sel l'histoire
 des femmes et des hommes de l’or blanc 
Autant de documents richement illustrés et documentés qui permettent de faire connaître l'histoire de Varangéville.
La mémoire d'une population c'est son identité et sa vie !
 Il existe des vérités, des points de vue, recherchons-les ! échangeons-les ! 


Dans ce nouveau livre « Témoins du Sel », les historiens locaux ont fait la part belle aux témoignages de mineurs et de saliniers. Durant deux ans, les membres de l’association se sont attachés à collecter de la documentation et des témoignages pour écrire l’histoire de cette industrie qui fait partie intégrante du paysage de Varangéville avec son rôle socio-économique dans la vie locale. Cet ouvrage de 200 pages, richement illustré, fait découvrir au lecteur les moments importants de l’histoire du bassin salifère lorrain.
Un film de 13 mn réalisé par C POIRSON (http://www.inlucem.fr/) sur le site naturel classé du Vallon de la Roanne accompagne l'achat de ce livre.

Le Vallon de Roanne 

"Mémoire" travaille également à la sauvegarde du patrimoine salin du Vallon de Roanne qui n’était qu’une succession de chevalements au XIX e siècle. Ces constructions abritant des pompes à pistons servaient à extraire la saumure du gisement salifère lorrain, 2 anciens chevalements de sondage sont les gardiens et le témoignage de cette histoire de l'extraction du sel en Meurthe et Moselle où les premières concessions sont accordées sur le territoire de Varangéville en 1845 à la Société de Rosières-Varangéville, puis en 1855 à la société Daguin et Cie. Concernant le patrimoine salin, des collaborations se font avec l’association « Tous en Sel » et le Musée du Sel de Haraucourt. Le Maire de Varangéville  René BOURGEOIS a tenu à mettre en avant le travail de Mémoire de l'Association.

Les membres de "Mémoire" lors de la remise du livre "TÉMOINS DU SEL" le 13/12/2014

Toujours visibles dans le vallon de Roanne, ces chevalements sont en état de délabrement avancé. Les démarches n’ont pas abouti tant du côté des pouvoirs publics que des industriels pour leur remise en état.
Classés à l'inventaire des monuments historiques pour la sauvegarde et  la préservation de 5 d'entre-eux contre toute atteinte grave en 1986, 3 structures n'ont pas résisté à la tempête de 1999. L’État continue à inscrire des monuments historiques en grande quantité mais ne peut effectivement s’en occuper. C'est l'ensemble du Vallon de Roanne d’une superficie de 645 ha sur les communes de Varangéville, Lenoncourt, et Art-sur-Meurthe qui est inscrit au titre des sites protégé en 1996. Les 2 derniers chevalements encore debout doivent être restaurés très rapidement avant d’être effacés à jamais du patrimoine salin.

Chevalement de puits de saumure du vallon de Roanne  ©
AMV/db