LES CITÉS OUVRIÈRES DU SEL (clic)

Qui était Sainte Barbe ?

Barbara ou Barbe la Grande Martyre  est
 une Sainte de l’Église catholique romaine et de
 l’Église orthodoxe, fêtée le 4 décembre.

Barbara vivait au milieu du IIIème siècle dans la province de Nicomédie en Asie Mineure, aujourd'hui Izmit en Turquie. A dix-huit ans Barbara est une jolie fille, son père Dioscore, riche et puissant païen, afin de  protéger la virginité de sa fille, va l’isoler dans une tour forteresse.
A l’insu de son père parti en voyage, elle va s’intéresser à la nouvelle religion chrétienne, Origène son précepteur va lui faire découvrir, la convertir et la baptiser.

A son  retour le  père découvre sa conversion au Christianisme ainsi que 3 fenêtres percées dans les murs de la tour symbolisant le mystère de la Trinité.
Furieux, il met le feu à la tour, Barbara s’enfuit dans la nature, mais un berger découvre sa cachette et avertit son père. Ce dernier la traîne devant le Consul romain Marcien gouverneur de la province, devant lui, elle se proclame chrétienne, face à son renoncement, il la condamne   à d’affreux supplices au regard de la foule.

Église Ste Barbe de Châtas
Malgré cela la jeune fille refuse toujours d’abjurer sa foi, le gouverneur ordonne alors sa mise à mort par décapitation, son père est chargé d'exécuter la sentence en lui tranchant la tête.
Dioscore sans aucun remords, sa triste besogne accomplie est aussitôt châtié par les feux du ciel et meurt foudroyé par le bout de son glaive, son corps entièrement carbonisé.




On est le 4 décembre, par cette intervention divine de la foudre
s'abattant sur son père, les chrétiens vont honorer la grande martyre qui s’est révélée
Puissance de feu.


Ainsi s'explique qu'on l'ai invoquée contre la foudre et le feu, depuis ce jour après sanctification, Sainte-Barbara va protèger les mineurs, les tunneliers, les carriers mais aussi les pompiers, les artificiers, les artilleurs qui manipulent tous le feu ou les explosifs.


Symboles de Sainte Barbe
Sainte Barbe est généralement représentée en jeune fille, avec une palme de martyre, montrant qu'elle consent à se laisser persécuter pour témoigner de sa foi, une tour à 3 fenêtres qu'elle perça pour son adoration à la Sainte Trinité, le livre saint regroupant l'ensemble des textes sacrés concernant le christianisme, le ciboire surmonté d'une croix destiné à contenir les hosties  consacrées par le prêtre pour la cérémonie eucharistique, le glaive qui servit à son inhumain de père à lui trancher la tête.

Les éclairs constituent également d'autres attributs de la sainte, de même, elle peut fouler à ses pieds son père qui l'a persécutée. 


db