Au fil du temps

VARANGUS le Premier Varangévillois ?

 Dans son livre "Les Grands jours de Saint Nicolas" de 1931 , Emile BADEL raconte que du temps du Roi des Francs : Mérovée , s'installa dans la région un valeureux guerrier nommé Warangise ( Varangus en latin ).

En récompense de son courage il reçut les riches terres du vallon de Roanne et de la Meurthe.


On ne savait pas ou " Varangus " fit construire sa villa mérovingienne ainsi que celle de sa famille et de sa suite , ni ce qu'était devenu son domaine.
En 1943 Edouard SALIN ( La Civilisation Mérovingienne ď après les sépultures, les textes et le laboratoire) éminent Savant et Président de la Société d'Archéologie de Nancy découvrit l'emplacement dans des circonstances qui méritent d'être relatées.
En 1940 , les Allemands dès qu'ils eurent envahi la France entreprirent des fouilles en Lorraine pour démontrer qu'elle était d'origine germanique depuis toujours.
Mr Salin entrepris des fouilles à Villey-Saint-Etienne prés de Toul pour réfuter ces allégations mensongèrent et prouver au contraire qu'il s'agissait d'une terre gallo-romaine.

Publiant un livre sur ses recherches en 1943 , Mr de Marchéville Daguin en pris connaissance et , quelle ne fut pas sa surprise , de reconnaitre la photo d'un vase identique qu'il avait trouvé dans un terrain situé derrière la Saline actuelle ? Il en parla à l'éminent archéologue qui lui promis de visiter ce lieu de découverte.

Rendez-vous pris , le 14 juillet 1943 Mr Salin accompagné de Mr Lorrain Directeur Général des sociétés Marchéville Daguin , de Mr F.Bourcy Directeur des Salines de Varangéville , gravissaient un petit chemin qui partant de la Roanne , en face du bassin rond d'eau salée desservant les sondages n° 7 , 10 et 16 monte vers le plateau appelé " Haut de Chatel ".




L'accès en 700 après J.C depuis la Roanne vers " Varangi villa " , la villa mérovingienne de Varangus , située sur le plateau " Haut de Chatel " et confirmé par Edouard Salin en 1943.
Des fouilles commençèrent en 1943 avec des ouvriers saliniers et on tomba immédiatement sur une sépulture.

Dans les jours qui suivirent quatre rangées de tombes et un puits triangulaire furent découverts , ainsi qu'une lance , des sabres de forme droite , des garnitures de fourreau , quelques pointes de flèches , de nombreuses plaques de ceinturons , des bijoux de femmes ; le tout damasquiné d'or , d'argent et de laiton , des restes de tissus représentant des animaux et des fleurs et de nombreuses poteries.


Une autre cité gallo-romaine ( fouilles 2009) sur la Z I des sables Dombasle / Rosières


La preuve était faite une société gallo-romaine avait vécu il y a 1300 ans en ce lieu dit "Haut de Chatel" sans doute .....

" La Première Varangéville "


La société gallo-romaine au septième siècle.


Doc : Histoire de Varangéville par François BOURCY
(Ancien Secrétaire Général de la Société Salinière de l'Est)