Visites mine de sel et salines de Lorraine (clic)

L'AAS dans la vallée de Munster


Les Anciens des Salins ont pris la direction de la ferme du « Versant du Soleil » à Hohrod, dans la vallée de Munster.  

L’élaboration de ce munster fermier AOC à pâte molle et à croûte lavée remonte au VIIe siècle lorsque les moines bénédictins de l'abbaye Saint-Grégoire commencèrent à le fabriquer.

Il faut savoir que pour 1kg de fromage Munster, il faut en moyenne 10 litres de lait. La tradition veut que la fabrication se fasse avec la traite du matin mélangée au lait écrémé de la traite de la veille.

C’est dans un grand chaudron en cuivre martelé, le Kessel, qu’on y déverse le lait réchauffé à 32°C, et on ajoute la présure. Le sabrage se fait une heure après, le petit lait est retiré, le caillé mis dans un moule sera retourné plusieurs fois et salé avant d’être descendu plusieurs semaines en cave d’affinage où  sa croûte rouge orangé va peu à peu se former en donnant au fromage son goût prononcé.

Une dégustation nous a fait apprécier la Tomette et le Barikass maison avec un Gewurztraminer qui accompagne très bien ces fromages.

A midi un généreux repas typiquement alsacien (tourte, baeckeofe, forêt noire) attendait nos hôtes à l’hôtel restaurant « Perle des Vosges » de Muhlbach.

L’après-midi était consacré à la visite du musée de la Schlitte et des métiers du bois. Ouvert en 1973 grâce au travail des bénévoles, ce musée retrace les techniques ancestrales du débardage et du transport du bois. Cette pratique du schlittage encore courante dans les Vosges au siècle dernier et aujourd’hui disparue.

Le musée se compose de 2 salles : le rez-de-chaussée consacré au schlittage et au travail en forêt, l’étage consacré aux métiers du bois où sont présentés les vieux outils et machines des cuveliers, sabotiers, menuisiers, tourneurs sur bois.

Pour terminer l’après-midi une visite libre de Munster a permis de découvrir les ruines de l’ancienne Abbaye St Grégoire fondé par les moines bénédictains en 660. 


La fontaine au lion de la place du marché commémorant la signature du traité de Kintzheim en 1575 accordant la liberté du culte luthérien. Sur la place du marché les 2 églises catholique et protestante en vis-à-vis rappelant les terribles querelles entre ces 2 religions au XIVème siècle.

Une belle journée culturelle, gastronomique et ensoleillée qui a ravi tout le monde.
AAS/db/Munster2018