LES CITÉS OUVRIÈRES DU SEL (clic)

Sortie AAS 19 mai 2015

Les anciens des Salins dans les mines
de charbon

Les membres de l’amicale se sont retrouvés pour visiter
le musée du carreau Wendel à Petite Rosselle , guidés par d’anciens mineurs qui retracent à travers de nombreuses anecdotes  le travail au fond de la mine et  les différentes techniques d’exploitation.




Ce musée ouvert depuis 2006 rend hommage à toutes les "gueules noires"
qui ont participé à l'essor économique d’après- guerre avant la fermeture de  la dernière mine française à La Houve en 2004.
De l’extérieur ce musée  se présente sous la forme d’un grand livre rouge ouvert qui symbolise l’histoire de cette épopée minière depuis 150 ans. 

A l’intérieur, découverte de cet univers souterrain en parcourant dans le noir, une maquette fluorescente.Elle présente les 3 modes d’extraction du sous-sol exploité par le Siège Wendel.


Haveuse à double tambour en plateure et haveuse en dressant

Ensuite descente dans la cage pour accéder aux galeries d'exposition afin de découvrir les différents chantiers d’abattage avec les gigantesques machines mises en œuvre pour l’extraction du charbon jusqu’à la fermeture en 1989. Après passage devant Sainte Barbe, nous découvrons une reconstitution des différentes  exploitations en plateures (inclinaison du front de taille à moins de 20°), en semi-dressants (inclinaison entre 30° et 45°) et en dressants ( extraction verticale).

Les locaux en surface retracent  l’épopée du charbon lorrain, les nombreux métiers de la mine, les politiques sociales, la vie quotidienne des mineurs sans oublier leurs lieux emblématiques  :  la salle des pendus et la lampisterie. 
La visite s’achève par la projection d’un film retraçant la journée de travail d’un
mineur au fond. 

Ce site au plus fort de son activité a employé  plus de 5.000 personnes.

Salle des pendus et lampisterie


Le repas pris en commun dans l’ancien lavoir, une immense salle de1500 m² surnommée « cathédrale des mineurs » était destinée à l’époque au traitement du charbon.
Transformé aujourd’hui en restaurant et salles de réunions il n’en a  pas moins conservé son authenticité puisque les passerelles qui surplombaient les installations à une dizaine de mètres de hauteur ont été conservées.



À la bonne vôtre


L’après-midi  le groupe reprend la route en  direction de Zweibrücken  en Allemagne cet ancien Comté de deux ponts sous l’ Empire Romain-Germanique appelé aussi ville des roses grâce à son magnifique jardin  constitué de plus de 1500 variétés de rosiers pour un après-midi libre.

Une journée très appréciée des participants

AAS/db/mine15/