Mines et Salines de Lorraine

Faits d'hiver 1985

C'est dans la nuit du 1er janvier 1985 que la neige a commencé à tomber provoquant un premier afflux de camions pour le déneigement dès le vendredi 4.

 Le canal recouvert d'une couche de glace de 40 cm par endroit rendait impossible la navigation.


Neige et glace sur le canal


La semaine suivante et durant tout le mois , c'est 20 000 tonnes/jour en moyenne qui furent chargées par rail et route.

Cet afflux de camions a entrainé d'énormes embouteillages dans  les axes d'agglomérations convergeant vers la Saline. Des files d'attente de plus de 3 km s'étiraient sur la RN4 vers Dombasle sur Meurthe et sur la descente de l'autoroute A33 vers St Nicolas de Port.

Une partie des files de camions sur la RD2 en attente de chargement



File d'attente vers Dombasle

Dans la Saline le trafic est trés important les camions de déneigement se croisent à vide et à charge interdisant presque tout autre chargement . 


Montée au stock gemme jour

C'est au 2 ponts de pesage que ça bouchonne le plus , le temps nécessaire d'établir le bordereau de transport . 



Cette vague de froid de janvier 1985 permis de résorber les stocks qui étaient devenus pléthoriques assurant aux mineurs une activité chargée pour les années suivantes .

Le Midi n'ayant pas été épargné , ce mois de janvier 1985 aura été bénéfique pour la Compagnie avec la vente d'environ 400 000 tonnes pour l'ensemble du déneigement.
.
La neige redonnait le moral aux "Troupes" supprimant du coup la sinistrose ambiante de chaque fin d'hiver, sans chute de ce deuxième "Or Blanc".

C'était souvent pendant ces périodes soutenues que le personnel débrayait afin d'obtenir une réponse aux revendications syndicales de l'année non considérées par la Direction.

Ces embouteillages n'existent plus aujourd'hui un "Plan Neige" ayant été mis en place et des dépôts construits dans toute la France.


Doc : collection < Le Salinier >