Mines et salines de Lorraine



Le bassin ferrifère s'étend à l'ouest d'une ligne Thionville-Metz-Nancy, sur une distance de 100 km environ, du Nord au Sud, entre la frontière belgo-luxembourgeoise et Neuves-Maisons, et sur 20 à 30 km d'Est en Ouest.
Il subit une discontinuité sur une distance d'environ 30 km secteur de  Pont-à-Mousson, créant deux zones distinctes nord et sud :
Le bassin de Briey-Longwy-Thionville au nord et le bassin de Nancy au sud.
. Sur l'ensemble des bassins (1700 km2), 3,1 milliards de tonnes de minerai de fer on été extraits soit environ 1,2 milliards de m3.
La pointe annuelle de production a été atteinte au milieu des années 1970, avec près de 55 millions de tonnes de minerai extraits, les effectifs atteindront jusque 35 000 mineurs en 1929. 
La dernière exploitation, la Mine Montrouge à Audun-le-Tiche fermera en 1997.

Le site de Michel ancien mineur de Fer  Mines de Fer en Lorraine

Liste des mines de Fer par les Chemins de Fer    (clic dans le tableau !)

La Lorraine dispose aussi d'un gisement de sel gemme, qui s'étend sur quelques 200 km depuis Dieuze-Lunéville, à l'Est, où il est peu profond, jusqu'en Champagne, à l'Ouest, où il atteint alors une profondeur de 1.500 m.
Le gisement lorrain se divise en deux grands bassins : Nancy  ( Meurthe et Moselle )et  Dieuze-Sarralbe   ( Moselle ).
La production moyenne annuelle de sel est de l'ordre de 2.600.000 tonnes à partir de saumure (Salines), à destination de l'industrie, et de 550.000 tonnes de sel solide (Mine), pour le déneigement hivernal.
Dans le bassin de Dieuze-Sarralbe, toute exploitation a cessé depuis 1893.
Dans le bassin de Nancy, toujours exploité, l'exploitation menée par les sociétés Solvay, Novacarb, Salins et Saline d'Einville, se concentre sur un ensemble de 11 concessions.

     Le Bassin Houiller
   
Le bassin houiller lorrain d'une superficie d'environ 49 000 hectares, se situe  à l'est du département de la Moselle, à environ 30 Km de la ville de Metz et s'étend jusqu'à la frontière allemande.
Le gisement est non affleurant en Lorraine, les couches de charbons se situant à une profondeur comprise entre 200 et 1300 mètres Il est approximativement délimité par un triangle formé par les villes de Faulquemont, Creutzwald et Stiring-Wendel et regroupe quelques soixante-dix communes.
En 170 ans d'exploitation, 800 millions de tonnes de charbon ont été extraite du sous sol lorrain.
Pour ce faire, 58 puits de mine ont été foncés.
La production annuelle des HBL a pu atteindre 15,6 millions de tonnes (1964) et l'effectif porté à 46.000 personnes (1957).
La dernière tonne de charbon française a été extraite à La Houve en 2004.

Site d'Anciens des HBL : Mines de Charbon en Lorraine

Vidéo La vie des Mineurs : Fils de Mineurs

Doc : D R I R E  Lorraine