Nouvelles hivernales 2017

Fonctionnement d'un salin solaire

Les marais salants, sont des bassins artificiels situés en bord de mer et soumis à une forte évaporation solaire et éolienne permettant de récolter le sel marin.
Un marais salant a un paysage qui pourrait se symboliser comme un immense labyrinthe constitué de canaux, de portes, de partènements dans lesquels l'eau circule tout doucement dans des bassins de plus en plus petits et de moins en moins profonds faisant ainsi un voyage d'environ 100 km pour terminer dans des bassins de cristallisation appelés tables salantes ( en blanc ).


 Le salin d'Aigues-Mortes s'étend sur une longueur de 18 kilomètres, du Nord au Sud, et sur une largeur de 13 kilomètres d'Est en Ouest ( schéma du salin )


A partir de mars l'eau de mer est pompée à raison de  40 000 m3/h pour remplir plus de 7000 hectares de bassins ou partènements, c'est la mise en eau à ce stade elle contient 29 g/l  de sel.

D'avril à septembre sous la conduite des sauniers, véritables agriculteurs de la mer la concentration débute dans 136 bassins reliés entre eux par 800 vannes, les actions du vent et du soleil vont évaporer l'eau à plus de 90%.
La saumure obtenue, 260 g/l est alors dirigée vers les tables salantes, pour la cristallisation, constituées de 52 bassins rectangulaires, les cristallisoirs couvrent une superficie de 410 hectares.
Une couche de sel d'une dizaine de cm va se former au fond de ceux-ci.

Le mois de septembre est la  période de la récolte,  durant ce mois, toutes les énergies et matériels sont mobilisés .Les récolteurs, spécialement étudiés, moissonnent le gâteau de sel en le soulevant délicatement du sol.
 Cette méthode permet de recueillir un sel particulièrement pur, dont le taux de chlorure de sodium atteint 99.5 % bien supérieur à la norme alimentaire.


Un récolteur en action .


D'octobre à février en attendant le printemps , les sauniers se consacrent à l'entretien de l'exploitation et à la réparation des digues, des ouvrages, des canaux , des pistes de circulation , des stations de pompages.)


Le sel recueilli est ensuite stocké en camelle, véritable montagne de sel de plus de 20 m de haut et 800m de long.

Doc : Salins
db