LES CITÉS OUVRIÈRES DU SEL (clic)

Le carbonate et bicarbonate de sodium

La soude  nom improprement donné au carbonate de sodium, provenait des cendres de varechs et plantes des terrains salés ( algues et salicornes)  on fabriquait alors  le marc de soude ou cendre de soude jusqu'en 1789 .

De 1789 à 1870  le "procédé Leblanc" permet de  fabriquer la soude à partir de l'eau de mer.


Elle est aujourd'hui obtenue selon le "Procédé Solvay", découvert en 1863 par le chimiste Belge Ernest Solvay .
Grand capitaine d'industrie, il prend également des initiatives sociales peu communes pour l'époque en étant le précurseur de la législation sociale dans ses usines, où il a intégré un système de sécurité sociale : une pension pour les travailleurs dès 1899, la limitation du temps de travail avec la journée de 8 heures en 1908, l'instauration des congés payés en 1913, le recyclage professionnel…Ernest Solvay était convaincu que le bonheur des hommes ne pouvait provenir que de la diffusion du savoir.

Il a été choisi comme un des Cents Wallons du XXème siècle.

1863 : Création de la société Solvay

1865 : Ouverture de la première usine de Solvay, à Couillet (Belgique)

1873 : Première usine de carbonate de soude en France à Dombasle-sur-Meurthe .

En 1900, 95% de la production mondiale de soude provient du procédé Solvay.
Son entreprise Solvay et Cie devient, à la fin du XIXe siècle, une référence mondiale de l'industrie chimique.


1952 : Entrée dans le domaine de la pharmacie (acquisition de Kali Chemie)

1992 : Acquisition de Tenneco (Etats Unis)

1997 : Acquisition de Sodi (Bulgarie)

2004 : Alliance avec le secteur chimique en Chine

2005 : Acquisition des Laboratoires Fournier

Aujourd’hui, le groupe Solvay emploie près de 30.000 personnes et compte plus de 400 établissements dans 50 pays, il fait toujours partie des 20 leaders mondiaux de la chimie.


Son procédé nécessitant du calcaire, du charbon et du chlorure de sodium . Tout naturellement, Ernest Solvay fonde des usines là où il rencontre ces matériaux notamment à Dombasle sur Meurthe en Lorraine :

Le calcaire (craie) provient à l'époque de Maxéville (par le TP Max 18km) jusqu'en 1983 puis de St Germain sur Meuse (par wagons) .

Le charbon et le coke proviennent des Houillères du bassin de Lorraine
puis après leurs fermetures, de pays européens .

Le chlorure de sodium (sel) est produit sur place.Solvay expoite du sel de dissolution à Dombasle et Tavaux afin d'alimenter ses électrolyses de production de chlore-soude..



En faisant réagir du gaz carbonique provenant de la calcination du calcaire sur une solution de chlorure de sodium saturée en ammoniac et en décomposant par chaleur le bicarbonate on obtient la soude .
La caustification est obtenue par ajout de chaux au carbonate de sodium.
Le bicarbonate de sodium provient du raffinage du carbonate de sodium

Ce procédé est en cours de remplacement par des électrolyses à membranes moins polluantes.

Aujourd'hui la soudière de Dombasle avec 427 personnes produit :
700 000 t/an de Carbonate et 120 000 t/an de bicarbonate de soude principalement pour :

• L'industrie du verre (verre plat, verre d’emballage, verrerie de table, fibres de verre, verres spéciaux), chimie, détergence, pour le carbonate de soude.
• L'alimentation animale, pharmacie (hémodialyse, comprimés effervescents), traitements des fumées (Neutrec®), détergence, pour le bicarbonatede soude.


Documentation : Toute une histoire- Ernest et Alfred SOLVAY